Comité de Ploubazlanec - Année 2008



8 février 2008 - Assemblée annuelle

L'assemblée annuelle 2008 du Comité de Ploubazlanec du Souvenir Français a eu lieu le vendredi 8 février à la salle des fêtes de Loguivy-de-la-Mer (22 - Ploubazlanec), en présence de nombreux adhérents et sympathisants.
Au cours de cette assemblée, le Délégué Général des Côtes-d'Armor a remis :

-un diplôme d'honneur à : Véronique Jacono-Zwingelstein, Nelly Souquet, Louis Caous et Daniel Bothorel ;
-la médaille de bronze du Souvenir Français à : Annie Courson, Alain Richard, François Souquet, Lionel Maugis, Daniel Loison, Toussaint Le Calvez et Joseph Le Biller ;
-la médaille d'argent du Souvenir Français à Jean-Marie Courson.





----------------------------------------------------------


17 mars 2008 - Hommage au dernier poilu

Le lundi 17 mars 2008, le Souvenir Français et les Anciens Combattants de Ploubazlanec ont rendu hommage à Lazare Ponticelli, le dernier poilu décédé le mercredi 12 mars à l’âge de 110 ans. A travers Lazare Ponticelli, c’était un hommage rendu aux 8,5 millions de soldats de la Grande Guerre et plus particulièrement aux 114 victimes de ce conflit, inscrites sur le Monument aux Morts de Ploubazlanec.


-------------------------------------------------

31 mars 2008 - Visite à Coatmallouen

Le lundi 31 mars 2008, le Souvenir Français organisait la visite du bois de Coatmallouen, près de Plésidy, à une classe d'élèves du collège de Lanvignec de Paimpol. C'est dans ce bois que le maquis de Plésidy - Saint-Connan avait trouvé refuge et a résisté à une violente attaque allemande, le 27 juillet 1944. Les élèves ont été particulièrement intéressés par les explications d'un acteur de 1944, le colonel Pierre Ziegler, et par celles données par le général Budet.

Le monument de Coatmallouen  Pierre Ziegler dans le bois de Coatmallouen  
A gauche, les élèves, devant le monument du maquis de Coatmallouen, écoutent les explications de Pierre Ziegler.
A droite, Pierre Ziegler dans le bois de Coatmallouen. Il avait 18 ans en 1944.


-------------------------------------------------------



13 juillet 2008 - Cérémonie à Kérihuel

Le dimanche 13 juillet 2008, le Souvenir Français participait à la cérémonie annuelle de KERIHUEL, en Plumelec, dans le Morbihan. Cette cérémonie commémore le massacre commis par les Allemands et les miliciens, de dix-huit parachutistes S.A.S. de la France Libre, F.F.I. et Patriotes, le 12 juillet 1944.


Photo F. Souquet
La cérémonie débute à Plumelec devant la tombe du capitaine Pierre Marienne.
(Photo : T. Le Balc'h)


 
 
Au hameau de Kérihuel, sur les lieux du massacre. (Photos : T. Le Balc'h)

Photo F. Souquet
L'appel des Morts à Kérihuel.



--------------------------------------------------------


15 août 2008 - Commémoration de la libération de Lézardrieux

Le vendredi 15 août, vingt portes drapeaux et une assistance importante ont rendu hommage à nos libérateurs. Le Souvenir Français a déposé une gerbe à la stèle de Kermarquer. Le cortège s’est ensuite formé sur la place de Lézardrieux pour se rendre au Monument aux Morts puis aux stèles de la Horaine et du lieutenant Meharry et enfin à la stèle des F.F.I., rue de l’Armor.
Un hommage privé a été rendu à André LE BRAS, au port de Lézardrieux.


Photo : F. Souquet
Stèle de Kermarquer

Photo F. Souquet
Stèle de La Horaine


---------------------------------------------------


17 août 2008 - Honneur aux Huit Patriotes

Le dimanche 17 août, à l’occasion de la commémoration de la libération de la ville de Paimpol, le 17 août 1944, une cérémonie du souvenir a eu lieu au Monument de Penvern. C’est là que le 16 août 44 au soir, huit patriotes furent déchiquetés par l’explosion d’un obstacle piégé par les Allemands.
Les faits ont été évoqués par Désiré Camus, ancien responsable, avec Raoul Jourand, des F.T.P.F. du « Secteur Nord 2 » (Nord de Guingamp, du Jaudy à Etables-sur-Mer).

Qui étaient les Huit Patriotes ?


Photo F. Souquet
Cérémonie devant la stèle de Penvern, le 17 août 2008

Photo F. Souquet
Ils étaient là, en 1944 :
A gauche, Georges Ollitrault a été blessé dans l'explosion de l'obstacle à Penvern.
A droite, le colonel Pierre Ziegler était à Paimpol avec le maquis de Plésidy.


----------------------------------------------------


23 août 2008 - Cérémonie à la stèle des aviateurs, à Loguivy-de-la-Mer

Une cérémonie émouvante a rappelé le sacrifice des équipages des deux avions américains et du pilote britannique Reginald Gittus, tombés dans la région. L'assistance a vécu un grand moment d'émotion au moment de la déclaration de Madame Shirley Töpel, fille du Flight Sergeant Reginald GITTUS tombé près de Loguivy, le 31 octobre 1943.
Madame Töpel a notamment rappelé que l’histoire de la mort de son père, longtemps restée dans l’ombre, lui a été révélée grâce aux recherches de Gordon Carter, ancien pilote de la R.C.A.F., et du colonel Yves de Sagazan.

Bonsoir. Je m’appelle Shirley Töpel. Je suis l’unique enfant de Reginald Gittus. Je suis née en 1941, deux ans et demie avant sa mort. Cela va de soi qu’étant si jeune à sa mort, je n’ai aucun souvenir de lui ; mais ce que m’a conté ma mère m’a aidé à connaître son caractère. Pour l’essentiel c’était un homme courageux qui aimait l’aventure et les loisirs.

Tant de gens ont tout sacrifié pendant la dernière guerre, y compris mon père. Mais, ceux qui l’ont échappé belle et qui ont survécu ont été marqués à vie. Ma mère Evelyn était aussi une victime. Elle n’a jamais supporté d’avoir perdu son mari. Je suis persuadé que s’il avait survécu, ils auraient connu une vie ensemble longue et heureuse........

La mort de Reginald et les souffrances des autres, nombreux, ne furent pas vaines. Leur legs, ainsi que le votre, est que l’Europe soit tolérante, libre et unifiée. Sur un plan personnel, Reginald nous a transmis une famille véritablement européenne de trois petits enfants et huit arrière petits enfants, dont certains sont ici aujourd’hui.

Les informations sur le passé de Reggie dans la R.A.F. étant assez difficile à obtenir, ma famille et moi remercions tous ceux qui nous ont fait connaître son histoire. Nous voulons aussi remercier tous ceux qui ont organisé cette cérémonie qui est la preuve qu’il n’est pas mort en vain.

                                                                                                          Shirley Töpel.




Photo F. Souquet

Photo F. Souquet
A droite, Madame Shirley Töpel en compagnie des siens et de Gordon Carter


-------------------------------------------------------------


5 octobre 2008 - Les anciens du 9ème R.C.P. à Pleudihen-sur-Rance

La Section Bretagne « des Capitaines COURTOIS et LE FUR » de l’amicale des anciens du 9ème Régiment de Chasseurs Parachutistes s’est rassemblée à Pleudihen-sur-Rance autour de sa Marraine, Madame Yolaine Courtois, pour fêter la Saint-Michel. Le drapeau du Comité de Ploubazlanec du Souvenir Français, porté par notre Trésorier, François Le Fur, fils du Capitaine, était à l’honneur au cours de cette journée qui a débuté par le dépôt d’une gerbe au monument élevé à la mémoire du parachutiste S.A.S. Emile Bouétard, premier soldat tombé le jour du débarquement du 6 juin 1944. Les anciens parachutistes se sont ensuite rendus au cimetière de Pleudihen-sur-Rance, pour déposer une gerbe sur la tombe du Capitaine Yves Courtois, enfant du pays, tombé le 21 février 1962 aux environs de Philippeville.
Après avoir participé à la messe dominicale, célébrée dans l’église de Pleudihen, le cortège s’est ensuite rendu au Monument aux Morts, rendre les honneurs aux Morts pour la France.

A l’issue de la cérémonie, au vin d’honneur offert par la municipalité, le Président de l’Amicale du 9ème RCP, Patrick Plichard, a fait l’éloge du Capitaine Yves Courtois :
« Le capitaine COURTOIS est un de ces êtres d’exception qui ne peuvent être oubliés ; il mérite d’être montré en exemple aux jeunes générations…. Que de tués ou disparus ! Que de blessés, mutilés, que de promesses englouties dans cet avaloir de guerre formidable où tombèrent aussi  les victimes civiles… L’Afghanistan nous rappelle douloureusement le prix qu’il faut payer encore et partout, quoi qu’il arrive, par nos soldats, engagés dans la lutte contre tous les terrorismes, si loin  de leur patrie… ».



Photo F. Souquet
Dépôt de gerbe au monument Emile Bouétard

Photo Le Fur
Dépôt de gerbe sur la tombe du Capitaine Yves Courtois

Photo F. Souquet
Messe de la Saint-Michel en l'église de Pleudihen-sur-Rance

                                Photo F. Souquet Photo F. Souquet
Le cortège se rend au Monument aux Morts de Pleudihen-sur-Rance

Photo Le Fur

Photo Le Fur
Les participants à cette journée entourent leur Marraine.


-------------------------------------------


31 décembre 2008 - Inauguration de la stèle des aviateurs à Kerbors

Soixante-cinq ans après le crash d’une forteresse volante, une stèle rappelant le sacrifice de l’équipage américain est inaugurée à Bellevue en Kerbors (22).
L’après-midi du 31 décembre 1943, au retour d’une mission de bombardement de l’aérodrome de Cognac-Châteaubernard, le B-17 « Stinky Weather » était abattu par la chasse allemande à Bellevue, sur la rive du Jaudy.

Quatre aviateurs sont morts dans le crash :
- le Pilote, le 2nd Lt. Warren L. PUTMAN ;
- le Copilote, le F/O Thomas A. IRVINE ;
- le Mécanicien, le Sgt. Ray E. PRATER ;
- le Mitrailleur ventral, le Sgt. Albert R. CUSTER.

Sur les six aviateurs qui réussirent à évacuer l’avion, le Bombardier, le 2nd Lt. Jack R. WOOD fut fait prisonnier et décéda de ses blessures à l’hôpital de Morlaix.
Le Radio, le S/Sgt. Wesley F. GREENE ; le Mitrailleur latéral (droite), le Sgt. Robert O. DIEHL ; le Mitrailleur de queue, le Sgt. Jack D. McKINNEY furent faits prisonniers par les Allemands, après leur atterrissage. 
Le Mitrailleur latéral (gauche), le Sgt. John J. JR. GILSON, évadé, fut fait prisonnier dans le Sud-Ouest de la France.
Seul, le Navigateur, le 2nd Lt. Irving J. SHWAYDER, évadé, réussira à rejoindre la Grande Bretagne.

Malgré le froid qui sévissait ce 31 décembre 2008, une trentaine de drapeaux et de nombreuses personnes sont venues rendre hommage à ces aviateurs américains qui ont donné leur vie pour la France.
A l’issue de la cérémonie, l’assistance a été reçue au bourg de Kerbors par la Municipalité et elle a été très intéressée par l’exposition présentée par M. Yannick Riffault et par François Souquet pour le compte du Souvenir Français.


Lire l'histoire du B-17 "STINKY WEATHER" sur la page HISTOIRE



La stèle est dévoilée par M. le Maire de Kerbors et le Président du S.F.

Photo F. SOUQUET

 
Le Vice-président du S.F. a rappelé dans son allocution le rôle des habitants de la région dans le sauvetage des aviateurs américains.


Dépôt de gerbe et allocution de M. le Maire de Kerbors.










Exposition sur le "Stinky Weather" et la Résistance, faite par François Souquet.
A droite, trois des témoins du crash du B-17.





Retour Menu Souvenir Français